Candidats inscrits à titre de travailleurs sociaux dans une province canadienne (autre que l’Ontario), les Territoires du Nord-Ouest ou le Yukon

Vous êtes un(e) travailleur(euse) social(e) inscrit(e) au Canada et vous aimeriez exercer votre profession exclusivement par voie électronique en Ontario?

Les travailleurs sociaux qui sont membres en règle d’une autre province ou d’un autre territoire du Canada et qui souhaitent proposer des services sociaux en Ontario, exclusivement par voie électronique, peuvent demander l’inscription au moyen du NOUVEAU portail en ligne de l’Ordre, moyennant des droits réduits.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la pratique électronique en Ontario, y compris le processus de demande.

Vous pourriez trouver qu’il est plus facile de vous inscrire à titre de travailleur(euse) social(e) en Ontario si vous êtes déjà inscrit(e) à titre de travailleur(euse) social(e) auprès d’une ou plusieurs autorités canadiennes de réglementation du travail social1. La Loi ontarienne de 2009 sur la mobilité de la main-d’œuvre prévoit qu’un candidat actuellement inscrit à titre de travailleur social auprès d’une autorité canadienne de réglementation du travail social peut s’inscrire en Ontario sans que lui soient imposées des « exigences significatives de formation, d’expérience, d’examens ou d’évaluations supplémentaires », s’il remplit certains critères d’inscription.

Loi ontarienne de 2009 sur la mobilité de la main-d’œuvre

La Loi ontarienne de 2009 sur la mobilité de la main-d’œuvre facilite le processus d’inscription en vue d’exercer une profession réglementée en Ontario, notamment le travail social, pour celles et ceux qui sont déjà inscrits pour exercer cette profession dans une autre province ou un autre territoire au Canada. Dans le cas des candidats qui sont actuellement inscrits à titre de travailleurs(euses) sociaux (sociales) auprès de l’autorité de réglementation du travail social en Alberta et en Saskatchewan, l’Ordre procédera également à une évaluation de leurs titres, tel que cela est permis en raison d’une exception approuvée par le gouvernement de l’Ontario en vertu du chapitre sur la mobilité de la main-d’œuvre de l’Accord de libre-échange canadien (auparavant, l’Accord sur le commerce intérieur ou ACI)².

Comment présenter une demande

Assurez-vous d’abord de prendre connaissance de toutes les informations relatives aux conditions d’inscription, y compris les droits, les compétences linguistiques, la citoyenneté et la conduite, qui se trouvent sur la page Web Informations pour tous les candidats.

Les candidats inscrits à titre de travailleurs sociaux dans une autre province ou un autre territoire du Canada peuvent désormais présenter une demande d’inscription au moyen du NOUVEAU portail en ligne de l’Ordre.

Si vous désirez présenter une demande sur support papier plutôt que de remplir la demande en ligne, veuillez contacter le Service de l’inscription à inscription@otsttso.org.

Une fois que vous avez soumis votre demande, l’Ordre vous contactera si des informations supplémentaires concernant votre demande sont nécessaires. Une fois en possession de tous vos documents, il faudra à l’Ordre généralement de quatre à six semaines pour traiter votre demande. Le processus peut prendre plus de temps si l’Ordre a besoin d’informations supplémentaires. Les documents remis à l’Ordre deviennent sa propriété.

Si vous avez des questions au sujet du traitement de votre demande, vous pouvez envoyer un courriel au service d’inscription, à l’adresse inscription@otsttso.org.

Notes de bas de page :

  1. Par « autorité canadienne de réglementation du travail social », on entend un organisme qui est autorisé, en vertu d’une Loi d’une province canadienne ou des Territoires du Nord-Ouest ou du Yukon, à délivrer un certificat d’inscription, une autorisation ou un permis d’exercice qui atteste que la personne est qualifiée pour exercer la profession de travailleur social et qui autorise la personne à exercer la profession de travailleur social ou à utiliser un titre ou une désignation se rapportant à la profession ou les deux.
  2. Le gouvernement de l’Ontario a approuvé une exception au chapitre sur la mobilité de la main-d’œuvre de l’Accord sur le commerce intérieur pour les travailleuses et travailleurs sociaux inscrits en Alberta et en Saskatchewan. L’Accord de libre-échange canadien, qui est entré en vigueur le 1er juillet 2017, a remplacé l’Accord sur le commerce intérieur. Voici le lien au document sur l’exception : http://workersmobility.ca/wp-content/uploads/2017/08/Social-Workers-ON.pdf.