Mise à jour sur le COVID-19 : Points à considérer dans la pratique pour les travailleurs sociaux, les techniciens en travail social et leurs employeurs

stack of masks

Étant donné que le gouvernement lève graduellement les dernières mesures de santé et de sécurité au travail au cours des six prochains mois, l’Ordre fournit ici une mise à jour sur les points à considérer dans la pratique pour les travailleurs sociaux, les techniciens en travail social et les employeurs.

Exercer son jugement professionnel   

L’Ordre continue de suivre les consignes du gouvernement et des autorités de santé publique, et rappelle aux employeurs et aux membres de faire de même.

L’Ordre conseille aux membres et aux employeurs d’exercer leur jugement professionnel pour décider s’il est approprié de reprendre des services en personne et quand les reprendre, ou s’il vaut mieux continuer de fournir des services par voie électronique.

Plusieurs facteurs sont à considérer dans cette importante décision, notamment les besoins ou les préférences des clients. L’Ordre encourage les membres à utiliser l’outil de prise de décision éthique ETHICS (ÉTHIQUE)→A pour guider leur jugement professionnel.

Il est également conseillé aux membres et aux employeurs de consulter régulièrement les ressources sur la pratique, notamment :

Demander une preuve de vaccination

Comme nous l’avons indiqué dans l’eBulletin du 27-28 octobre 2021, le Service de la pratique professionnelle continue de recevoir des questions de membres désireux de savoir s’ils sont autorisés à demander à leurs clients s’ils sont vaccinés.

Le ministère de la Santé de l’Ontario explique dans ses informations qu’une preuve de vaccination est exigée dans certains milieux particuliers, mais non pas dans les endroits où les gens reçoivent des soins médicaux.

Exiger la vaccination et la présentation d’une preuve de vaccination afin de protéger les travailleurs dans un lieu de travail ou les personnes qui reçoivent des services est permis en règle générale en vertu du Code des droits de la personne (le « Code »), pour autant que des protections soient mises en place pour veiller à ce que les personnes qui ne peuvent pas se faire vacciner pour des raisons protégées par le Code puissent obtenir une mesure d’adaptation raisonnable.

Le paragraphe précédent est tiré de l’Énoncé de politique de la CODP sur l’exigence de vaccination et de preuve de vaccination publié le 22 septembre 2021 par la Commission des droits de la personne de l’Ontario. Les membres de l’Ordre et les employeurs devraient lire le texte intégral de cet énoncé de politique.

Il est aussi important de tenir compte des points suivants :

  • La vaccination du client est un renseignement personnel sur la santé sensible et doit être traité comme tel.
  • Tous les clients doivent être traités de la même façon, ce qui peut obliger les membres de l’Ordre ou leur lieu de travail à adopter une politique sur la vaccination.

Les membres et les employeurs qui envisagent la possibilité de demander à leurs clients s’ils ont reçu les vaccins, même s’ils ne sont pas obligés de poser la question dans le milieu où ils exercent, devraient obtenir des conseils professionnels sur les questions touchant à la vaccination, entre autres l’aspect  juridique, la responsabilité civile, le respect de la vie privée et les droits de la personne.

Se tenir informé  

Les employeurs de travailleurs sociaux et de techniciens en travail social devraient continuer de consulter la page Web centralisée de l’Ordre pour obtenir toute l’information entourant la pandémie, notamment sur les soutiens à la pratique ainsi que les eBulletins qui ont été envoyés aux membres et aux autres parties prenantes depuis le début de la crise. Une liste des questions fréquentes est également accessible sur cette page.