07 Jan 2021

L’OTSTTSO souhaite obtenir vos commentaires sur le document provisoire Annexe : Administration de naloxone

L’Ordre des travailleurs sociaux et des techniciens en travail social (l’Ordre) souhaite recueillir auprès des parties prenantes des commentaires sur l’annexe provisoire des Lignes directrices de la pratique concernant l’administration des médicaments que l’Ordre a préparée au sujet de l’administration de naloxone. Les lignes directrices visent à aider les membres et les employeurs à interpréter et à appliquer les Normes d’exercice de l’Ordre quant aux pratiques concernant l’administration de médicaments.

À propos de l’annexe provisoire

En réponse à la crise des opioïdes, le ministère de Santé et des Soins de longue durée (aujourd’hui, le ministère de la Santé) a accru l’accès du public à la naloxone, médicament utilisé pour traiter les effets d’une surdose d’opioïdes, en l’offrant sans ordonnance dans les pharmacies et les bureaux de santé publique. Ce médicament peut être administré par pulvérisation intranasale ou par injection intramusculaire.

Les membres de l’Ordre n’ont pas le pouvoir d’administrer une substance par injection ou inhalation, ceci étant un acte autorisé aux termes de la Loi de 1991 sur les professions de la santé réglementées (LPSR). Seuls certains professionnels de la santé réglementés (p. ex., les médecins, les infirmières, les pharmaciens) ont le pouvoir, en vertu de la loi régissant leur profession respective, d’exécuter cet acte autorisé.

Parfois, une personne peut être autorisée à accomplir un acte autorisé si l’acte lui a été délégué en bonne et due forme. La LPSR prévoit aussi des exceptions selon lesquelles un acte autorisé peut être exécuté par une personne non autorisée, notamment lors de l’administration de premiers soins ou lors d’une assistance temporaire dans une situation d’urgence.

Les membres de l’Ordre qui travaillent dans des milieux de santé mentale et de soins pour usage de substances psychoactives (sites d’injection supervisée, ou au sein d’équipes de proximité en santé mentale) peuvent être appelés à administrer de la naloxone dans le cadre de leur pratique. Dans ces cas, l’Ordre s’attend à ce qu’il y ait une délégation officielle en place.

L’annexe provisoire se penche plus avant sur ces problématiques, examinant notamment :

  • l’importance d’avoir une délégation officielle en place pour l’administration de naloxone par les membres;
  • l’administration de naloxone dans les situations d’urgence; et
  • la nécessité d’avoir les compétences et la formation appropriées pour fournir un service qui ne relève pas de la compétence première des membres de l’Ordre.

Lire l’annexe provisoire Annexe : Administration de naloxone.

Communiquez vos commentaires

Nous vous remercions d’avance de bien vouloir nous faire part de vos commentaires sur l’annexe provisoire des Lignes directrices de la pratique concernant l’administration des médicaments. Remplissez SVP ce sondage, qui prendra moins de 10 minutes de votre temps. Nous prévoyons aussi un espace pour que vous nous donniez des commentaires et des suggestions de nature plus générale dans un but d’amélioration de nos services.

Remplir le sondage. 

Le sondage prendra fin le 22 janvier 2021 à 23 h 59 (HNE). Merci de prendre le temps de nous faire part de vos opinions.

SVP adressez vos questions sur l’annexe provisoire ou le processus de consultation des parties prenantes à Christina Van Sickle, directrice de la pratique professionnelle, à cvansickle@otsttso.org.