Automne 2020

L’Ordre a 20 ans. Une histoire en 9 grands jalons : Déjà 20 ans que notre organisme œuvre à protéger le public!

20 anniversaire

2020 : donc aussi une année marquante pour notre organisation!

Depuis sa création, l’Ordre a connu bien de changements, s’adaptant aux évolutions technologiques, réglementaires et, aujourd’hui, aux répercussions de la pandémie de COVID-19. Tout ce temps, l’Ordre a énormément accompli, et s’est forgé une identité organisationnelle forte pour devenir à présent un leader sur la scène de la réglementation professionnelle.

Marquer le 20e anniversaire de l’Ordre, c’est d’abord rendre hommage à notre première registrateure et fondatrice, Mme Glenda McDonald (MTS, TSI), aujourd’hui décédée. Mme McDonald a fait une longue et brillante carrière dans le travail social et a fortement contribué à la création de l’Ordre.

Pour marquer les 20 ans de notre organisation, nous faisons ici une rétrospective sur les jalons majeurs qui ont ponctué son histoire.

1. Le début

L’Ordre a été créé le 15 août 2000 avec la proclamation, par la province de l’Ontario, de la Loi de 1998 sur le travail social et les techniques de travail social (LTSTTS), qui lui a donné mandat de servir et de protéger l’intérêt public. L’Ordre s’est agrandi considérablement au fil des ans, passant d’environ 7 800 membres en 2001 à plus de 23 000 aujourd’hui. Et les adhésions continuent d’augmenter!

2. La toute première audience disciplinaire

Dans son rôle de protection du public, l’Ordre doit avoir des processus de plainte et de discipline rigoureux. Par le biais de son comité de discipline, l’Ordre a tenu sa toute première audience disciplinaire en mars 2003, trois ans après sa création. En 2019, le comité de discipline a tenu 11 audiences.

3. La Trousse d’information sur la LPRPS

En 2005, l’Ordre a préparé une Trousse d’information sur les renseignements personnels à l’intention des travailleurs sociaux et des techniciens en travail social (couramment appelée « Trousse d’information sur la LPRPS ») en vue d’aider les membres à naviguer la Loi de 2004 sur la protection des renseignements personnels sur la santé (LPRPS). La Trousse a été très utile et demeure encore aujourd’hui une ressource essentielle pour les membres.

4. Le Programme de maintien de la compétence

Après des années de planification et d’examen, le Conseil de l’Ordre a approuvé la création du  Programme de maintien de la compétence (PMC) en décembre 2008. Le PMC – qui est obligatoire pour tous les membres de l’Ordre (sauf pour ceux qui détiennent un certificat d’inscription de membre à la retraite) – permet de s’assurer que les professionnels du travail social sont qualifiés, et qu’ils mettent à jour leurs connaissances et leur pratique au fil des évolutions de la profession. Le PMC est l’un des moyens par lesquels l’Ordre remplit son mandat de protection du public.

5. La JAAF entre dans le monde virtuel

La Journée de l’assemblée annuelle et de la formation (JAAF) est l’une des occasions éducatives de l’Ordre bien fréquentée par les membres. En vue de tirer profit de la technologie et d’accroître l’accessibilité, l’Ordre a adopté la diffusion en direct pour la JAAF 2016. Devant le grand succès de cette initiative, nous offrons depuis davantage de formations virtuelles, notamment les Forums éducatifs ainsi que des wébinaires et des vidéos sur la pratique professionnelle.

6. La campagne de sensibilisation auprès des employeurs

L’Ordre a lancé une campagne de sensibilisation auprès des employeurs en 2017. L’initiative, qui se poursuit encore, comprend de la publicité numérique et des événements virtuels ou en personne. Un Jeu-questionnaire et le bulletin trimestriel Communiqué Employeurs ont été créés à cette occasion.

7. Le premier acte autorisé pour les membres de l’Ordre

Après des années de pourparlers entre l’Ordre et les autorités gouvernementales et de régulation, l’acte autorisé de psychothérapie est entré en vigueur le 30 décembre 2017 en Ontario par proclamation du gouvernement. Suite à cet effort commun, les membres de l’Ordre peuvent maintenant accomplir l’acte autorisé de psychothérapie et utiliser le titre de « psychothérapeute » pourvu qu’ils se conforment à la LTSTTS, à ses règlements et aux règlements administratifs de l’Ordre.

8. La campagne de sensibilisation publique « Un nom peut en dire long »

En 2019, l’Ordre a lancé une campagne de sensibilisation publique sous le slogan Un nom peut en dire long. Pour votre protection afin de faire mieux connaître l’organisation, son rôle en tant que régulateur, et le Tableau en ligne. Cette campagne – avec la sensibilisation auprès des employeurs – a déjà attiré une attention accrue (de 4 %) chez les Ontariens, et la consultation du Tableau en ligne s’est accrue de 70 % en 2019.

9. L’outil ETHICS(ÉTHIQUE)→A

L’Ordre a introduit ETHICS(ÉTHIQUE)→A : Outil de prise de décision éthique en 2019 en vue d’aider ses membres à examiner les aspects éthiques de la profession et à user de leur jugement professionnel. L’outil, qui  comprend une vidéo, a été téléchargé des milliers de fois depuis son introduction.

L’Ordre continuera de viser encore haut dans sa mission au service de la protection du public et s’attachera à atteindre de nouveaux jalons en chemin! Pour en savoir plus sur l’Ordre et ses initiatives, contactez SVP communications@otsttso.org.