Marita aide les personnes en périodes de transition qui souffrent de stress, et elle se concentre sur la dépression.  Elle fait savoir que le Programme de maintien de la compétence (PMC) l’aide à se fixer de nouveaux buts et à acquérir de nouvelles connaissances « en étudiant, en me tenant informée et en faisant preuve d’intégrité à l’égard des personnes que j’aide. » Marita atteint un grand nombre de ses buts d’apprentissage en lisant et en faisant de la recherche dans les domaines importants pour ses clients, comme la dépression et les changements de la vie, ou en se penchant sur la manière dont les changements et le stress que cela entraîne peuvent avoir une incidence sur la vie de tous les jours.

Pour Marita, le fait de s’informer sur la manière dont fonctionne le cerveau lui apporte les connaissances nécessaires pour aider les personnes en situation de stress. « J’aime étudier et perfectionner mes connaissances et compétences dans ce domaine. » Elle se réjouit à l’idée d’assister à un atelier, intitulé Positive Psychology: The Science of Happiness (psychologie positive : la science du bonheur), qui aura lieu en juin.

Marita a également participé à d’autres activités d’apprentissage pour veiller à rester constamment compétente, entre autres en lisant des livres et des articles, en passant en revue des travaux de recherche en ligne, en participant à des webinaires et en s’inscrivant à des cours ou des ateliers.

« Je pense que lorsque l’on exerce une profession comme celle de technicienne ou technicien en travail social, on doit se perfectionner en tant que personne tout comme on pourrait l’espérer pour nos clients; c’est ce que m’a permis de faire le PMC d’une façon autonome. »